Nouveaux repères – thème

Nouveaux Repères

Comment avoir foi en l’Univers et en notre Monde qui en découle ?

«Pourquoi il y a quelque chose au lieu de rien?» «Science & Vie …» Mais ces deux choses existent… (Jacques Gagné)

 

Propos de l’auteur de l’Option colibérale

Nous avons besoin de nouveaux repères !

Nous sommes au Seuil de notre mondialisation planétaire et non seulement de notre mondialisation économique, et, notre Monde est entré dans une Crise globale sans précédent. Notre Monde des humains que nous sommes devenus; va-t-il disparaître ou surmonter cette grande Crise? Nous devons prendre parti de surmonter cette Crise globale sectorisée; plus qu’anticipée actuellement, nous sommes de pleins pieds dedans et en conséquence, nous devons bien nous orienter politiquement.

Suivant notre contexte colibéral à l’étude, qui se veut en premier lieu être une politique de pointe orientée et non seulement une politique de pointe de répression ou de liberté hasardeuse de «laisser faire – laisser aller »*; en plus de se vouloir une politique d’intégration dans sa démarche politique proprement dite; il y a-t-il une façon subtile de comprendre l’Univers et notre Monde qui en découle et de savoir qu’elle est notre raison d’être en cet Univers ? Et relativement surtout, quel est l’avenir de l’Univers et du nôtre ? Et comment pouvons-nous faire confiance en cet Univers et en ce Monde, le nôtre, qui en découle? Quels en sont les repères réels et le Référentiel universel relatif ? Politiquement, nous avons besoin d’un tel Référentiel universel et de ses repères, nous devons agir sciemment sur l’Avenir ; ces nouvelles choses que nous devons intégrées à notre Présent. Ainsi nous devons nous comporter en conséquence, politiquement parlant, nous devons relativement mieux encadrer nos diverses activités humaines. Nous avons besoin d’un compromis politique entre la répression politique et la liberté politique hasardeuse.

Pour surmonter cette difficile et complexe Situation et pour pouvoir poursuivre notre Sort humain dans le bien-être et dans une sécurité sensiblement humaine, nous avons besoin, en premier lieu, d’identifier de nouveaux repères et de réaliser un Référentiel universel conséquent. Nous avons besoin de définir ici une nouvelle théorie plus plausible de l’origine, de la formation et de la création et enfin relativement de l’évolution complexe de l’Univers et de notre Monde et de son avenir. Nous avons besoin d’avoir foi en cet Univers et en notre Monde qui en découle. L’Immobilisme actuel est une pause et cela nous demande de réfléchir sérieusement pour notre Avenir; à moins que nous décidons définitivement que nous n’avons pas d’Avenir. Alors, soit que nous en restons- là ou bien soit que nous faisons quelque chose ? Le choix s’impose de lui-même je crois.

Je vous propose de prendre connaissance de ma réflexion et du texte qui résume cette théorie ou ce nouveau modèle sur lequel je suis parvenu. Prenez note, il n’y a pratiquement rien de nouveau à ce que j’avance, sauf peut-être une nouvelle façon plus structurer de voir les choses de l’Univers dont nous faisons partie et de notre Monde qui en découle.  Notez aussi que je me permets de suivre une Approche métasystémique de Résolutions de problèmes hypercomplexes dans cet exposé.

Nous devons politiquement discerner la prochaine étape de complexification de notre Monde et y intégrer nos libertés. Nous avons besoin ainsi d’une meilleure explication de la perspective de notre Monde. Nous devons parvenir à élaborer une théorie politique applicable pour notre Monde en cet Univers.

Donc pour démêler tout cela; je vous propose l’hypothèse suivante ou les éléments explicatifs de cette nouvelle théorie:

Formulation de l’Hypothèse :

Omniforce /Anforce    =   Univers + Évolution complexe

Le rapport cosmologique : Omniforce/Anforce : la cause fondamentale de l’organisation complexe de notre Monde

 

Les divers médias actuels, nous décrivent et rapportent l’état de plus en plus chaotique de notre Monde, malgré certains ordres matérialistes, et la difficile situation dans laquelle il est entré, nous courons semble-il ainsi à la grande catastrophe, d’une certaine manière, si nous ne faisons rien. Nous nous retrouvons tous dans une situation complexe nouvelle et sans précédent dans laquelle nos anciens repères et référentiels ne répondent plus efficacement à nos grandes questions. Nous sommes dans une situation «pause» au seuil d’un monde en transition dans laquelle nous devons trouver de nouveaux repères, ce sans quoi nous courons vers notre disparition, la disparition de notre genre humain ou à notre propre anéantissement. Bien des gens appréhendent cette grande catastrophe ou cette fin du monde; sous différentes conceptions selon les cultures. Nous devons parfaire notre système de croyances.  Même nos jeunes ne parviennent pas à réaliser leurs propres systèmes de croyances pour parvenir à se guider socialement en notre monde.

C’est tout le contraire, notre monde se doit de chercher une issue, d’anticiper son avenir bénéfique et doit se préparer pour cette avenir complexe et pour cela il doit se transformer lui-même, nous sommes au seuil d’un monde en transition fondamentale, nous ne devons pas nous contenter seulement d’un monde de surconsommation jusqu’à l’épuisement des ressources de notre planètes; cette idée est un piège. C’est nous qui devons réaliser cette mutation de notre monde et pour cela elle devra nous être bénéfique. Ce choix s’impose de lui-même. Nous devons apprendre à maîtriser la dynamique complexe de notre monde et aussi savoir pourquoi nous devons le faire bientôt ? Nous devons lutter contre notre propre anéantissement.

Ainsi, nous avons besoin d’un nouveau référentiel universel dans lequel nous pourrons trouver de nouveaux repères. Nous devons comprendre plus ce que nous comprenons déjà. Nous devons mieux comprendre l’Univers et notre Monde qui en découle, surtout sa transformation, nous sommes à l’aube d’une grande transformation de notre Monde ici sur notre planète. Nous devons en premier lieu comprendre politiquement cette grande Problématique qui se pose à nous tous actuellement.

Il est indéniable,  Nous agissons en fonction de ce que nous savons. Les modèles traditionnels religieux (Les savoirs Intuitifs; découverte de l’Être et de son acceptation  – les religions) et le modèle standard et relativement les autres modèles scientifiques  proposés (Les savoirs mesurés – la Science) sont-ils à la hauteur pour expliquer la cause, la formation et ainsi la création, et, le devenir de l’Univers et ainsi nous aider à définir de nouveaux repères et relativement un nouveau référentiel universel à partir duquel nous pourrions mieux prévoir et mieux orienter nos politiques et surtout nos divers développements respectifs  ? C’est-à-dire sur les plans les individuels et collectifs locales, régionales, nationales, internationales et sur le plan globale ou mondial planétaire.

Je crois que ces modèles sont incomplets et insuffisants, mais par contre si nous réfléchissons encore un peu plus, je crois que nous pourrions parvenir à une meilleure approximation de ces derniers, mieux, à mieux les intégrés pour réaliser l’ensemble qu’ès l’Univers et notre Monde complexe qui en découle. Et ainsi parvenir à répondre suffisamment à ces questions fondamentales pour pouvoir créer en nous une nouvelle motivation de poursuivre notre propre Histoire.

Alors, il y a-t-il une façon subtile ou une philosophie satisfaisante de comprendre l’Univers et notre Monde qui en découle ? L’Univers est indéniablement le substrat de notre Environnement terrestre, ce dernier, étant toujours le seul producteur des ressources naturelles dont nous nous dépendons tous, et de savoir qu’elle est notre raison d’être ou rôle-d’être en cet Univers et surtout quel est son avenir et le nôtre relativement ? Je crois que oui… Politiquement nous avons besoin d’une telle philosophie actuellement.

Je vous propose cette façon subtile de comprendre l’Univers et notre Monde qui en découle suivant  l’hypothèse que j’ai formulée et posée ci-dessus et que j’intitule :

« L’Omniforce  /  l’Anforce  =  L’Univers  +  Évolution complexe »

Le rapport cosmologique : Omniforce/Anforce : la cause fondamentale de l’organisation complexe de notre Monde.

J’invite les philosophes, les scientifiques, les théologiens, les politiciens et autres personnes qui sont sensibilisées à notre grande problématique humaine actuelle;  à prendre connaissance de cette hypothèse-ci,  nous avons besoin dans notre contexte politique colibéral, ici toujours à l’étude, de faire confirmer ou infirmer cette hypothèse ci-dessus et décrite ci-dessous. Car il sera difficile de poursuivre, politiquement parlant,  cette démarche colibérale pour pouvoir surmonter notre difficile Situation socio-économique environnementale et politique actuelle au Seuil de notre mondialisation planétaire.

Regardons les possibilités suivantes d’Univers plausibles selon le tableau suivant :

Le tableau précédent, nous montre plusieurs scénarios possibles de la dynamique de l’Univers selon trois perceptions ou approches de voir les objets qui composent l’Univers. Nous retrouvons dans ce tableau 9 scénarios, dont un seul philosophiquement est possible pour décrire la réalité de cet « Univers ». Remarquez aussi qu’il est possible qu’il y a un dixième scénario possible, mais je crois qu’il n’y a pas d’autres composantes connues  ou observées dans l’Univers observé actuellement pour nous faire imaginer ou faire croire à cette autre possibilité.

L’objectif ici n’est pas de reprendre chacune des 8 premières visions et de les comparer entre elles. Ce processus me semble infaisable et nous entrerions dans un débat sans fin; alors que notre objectif est de parvenir à avoir confiance en cet Univers qui nous entoure tous et en notre Monde afin de nous permettre d’élaborer un plan politique de sens; « le Plan pour notre avenir planétaire et nos avenirs individuels et collectifs ». Prenons ce tableau comme une évolution de nos esprits à percevoir l’Univers et comme un processus de parvenir un jour à instaurer cette foi en cet Univers et en notre Monde. Prenons ce tableau capable de nous montrer cette limite possible acceptable ou satisfaisante de notre compréhension de cet Univers afin de déceler ces repères  pouvant nous montrer un tel Référentiel universel nous permettant de nous guider réellement dans notre Monde devenu extrêmement complexe.

En fonction de cet objectif fondamental, je vous propose de m’aider à compléter le modèle ou à vérifier l’hypothèse  dont je vous ai déjà formulée comme suit :

Omniforce / Anforce  = Univers + Évolution complexe

La formule ou le syllogisme précédent pose deux membres; Omniforce/Anforce    à  gauche et Univers + Évolution complexe à droite. Pour le membre de droite, nous pouvons aussi l’exprimer comme suit : Univers + Évolution par développements définitifs ou par créations.

Je reviendrai plus tard sur ce nouveau concept  «création = développement définitif »  qui décrira plus concrètement notre Monde; c’est-à-dire, sa cause, son origine, son développement et formation, le sens de son évolution et relativement son devenir et de ce fait, pour nous êtres humains, notre avenir non futile en ce dernier.

Le membre de gauche propose d’accepter comme première prémisse; la présence d'une Force omniprésente; en contractant ces deux mots nous obtenons simplement le terme «Omniforce». Cette Omniforce n'occupe pas tout le volume cosmique  et cette Omniforce a fondamentalement comme propriété première     « la perpétualité » ou le pouvoir de se mouvoir perpétuellement d'elle-même, c’est le mouvement perpétuel,  et que rien ne peut arrêter sa mouvance. C'est par la complexification de ses mouvements, c’est ce qui crée d’ailleurs sa propriété d’impulsivité,  que cette Omniforce parvient à sauvegarder sa mouvance perpétuelle par rapport à l'Anforce. Le terme  « Anforce »  est obtenu en contractant le préfixe  « an- »   avec le mot « force », qui signifie simplement absence de force et qui occupe, d'une façon de parler, le reste du volume cosmique ou du Cosmos; c’est la seconde prémisse du modèle proposé, dont il nous faut accepter.

C’est ainsi que cette Omniforce crée l’énergie (forces en mouvements ou en déséquilibres)  et relativement crée la masse des matières de notre Monde  (forces en équilibre) et par conséquent la gravité qui force l’énergie à créer la masse des matières et la masse à libérer  de l’énergie. La formule typique d’Einstein,  E=mc², et celles de Newton et des autres s’approchent et décrivent de plus en plus les lois de cette conséquence fondamentale de cette propriété de perpétualité de cette Omniforce.

En somme, le volume cosmique total est égal au volume cosmique que prend l’Omniforce + volume cosmique que prend l’Anforce. Est-ce que le volume cosmique omniforcien est supérieur ou inférieur au volume cosmique anforcien ? Il faudrait trouver un moyen de les mesurer ces volumes cosmiques…il serait peut-être question ici de parler d’une nouvelle variable ou d’une nouvelle constante physique, enfin.  Mais est-ce vraiment important pour le moment de le savoir ou d’avoir cette donnée cosmologique qui frôle l’infinité dans tous les sens, peut-être qu’un jour quelqu’un s’attaquera à cette tâche et nous en démontrera son importance relative, enfin…

Notez que « an- » signifie «absence de quelque chose» alors que «anti-» signifie  «opposition à quelque chose, qui cherche à anéantir» … antimatière par exemple. Notez aussi que le préfixe  «an-» a une signification différente du préfixe «anté-» qui signifie «antérieur à quelque chose» … antécédent par exemple et qui peut aussi signifié une opposition maléfique à quelqu’un ou à quelque chose. Nous approfondirons le concept d’antéforce plus loin lorsque nous tenterons de mieux circonscrire l’évolution et l’avenir de notre Monde et de l’Univers par rapport au Néant et en conséquence de l’établissement d’une nouvelle éthique de société pour notre Monde face à son anéantissement toujours possible. Nous devons comprendre dans ce contexte-ci, que l’Anforce cherche toujours à anéantir ce que l’Omniforce veut créer en quelque sorte.

Nous devons accepter ces deux prémisses avant de poursuivre l’étude de cette hypothèse. Je crois qu'il est nécessaire de bien comprendre le concept Omniforce / Anforce, ce sans quoi il est pratiquement impossible de poursuivre tout développement intellectuel cosmologique quel qu'il soit; non seulement cette nouvelle hypothèse-ci, mais aussi l’idée de l’unification des deux théories de la relativité et de la mécanique quantique ou de celle unifiant les quatre groupes de forces. Voire Science et Vie Numéro 1068 – septembre 2006. Espace-temps Et s’il fallait tout reprendre à zéro ?

Je vais partir du concept de cette nouvelle formule pour tenter de vous expliquer davantage cette confrontation fondamentale de l’Omniforce avec l’Anforce, qui fait à mon avis que l’Univers et notre Monde qui en découle existe bien maintenant et qu’il poursuit même son évolution en fonction de ces antagonismes omniforciens même. Ainsi, je crois qu’il a quelque chose et en même temps il y a rien… Pourquoi il y a quelque chose au lieu de rien ? Est une question pratiquement impossible à répondre, selon moi.

En fait, le rapport intrinsèque de ces deux entités fondamentales Omniforce / Anforce, forme relativement l’énergie et la matière et finalement la conséquence gravitationnelle de l’Univers et de notre Monde qui en découle, ainsi créé.

Cette mouvance perpétuelle de direction ou de sens de complexification de l’Omniforce par rapport à l’Anforce, forme divers mouvements impulsifs dû probablement à ses propres États de résistances se confrontant perpétuellement et ainsi formant et créant les particules d’énergie et de matière de l’Univers et relativement les vides interparticulaires et inter atomiques, interplanétaires et intergalaxiques, etc. et par conséquent la gravité. C'est-à-dire, que chaque atomes (particules de la matière indivisibles en conditions dites normales), que les scientifiques ont la passion d'étudier, possède des tunnels singuliers de vidité à l'infiniment petit et c’est ce qui crée du même coup la gravité ou ce qui fait que les objets de l’Univers s'attirent réciproquement. La matière neutre démontre elle-même la preuve de cette assertion. Les électrons étant eux aussi composés de quanta, de photons et autres particules énergétiques élémentaires, ces derniers, résiduels, font office de bouchons ou de portes pour fermer ces tunnels singuliers de vidité à l'infiniment petit aux abords des surfaces atomiques. En théorie et je crois en fait; l'Omniforce emprisonne de l'Anforce. D’ailleurs, c’est dans cet ordre des choses que nous allons positionner le Néant par rapport au terme d’évolution de complexité de mouvance que serait rendu l’Omniforce actuellement.

Maintenant que nous avons une bonne idée de ce à partir de quoi se sont formés l’Univers et notre Monde ou de sa cause, cela nous amène aux questions suivantes :

Alors comment l’Univers et notre Monde qui en découle  a-t-il été formé à partir de cette dynamique omniforcienne par rapport à cet immobilitique anforcien?

Quelle forme aura l’Univers dans un futur en fonction de notre présent ?

Pour répondre à ces questions, je vais tenter de répondre comment a été formé et créé l’Univers en essayant de décrire son origine et consécutivement les étapes les plus importantes de son développement et de son évolution ou de sa formation jusqu’à nos jours selon ce modèle Omniforcien/Anforcien et de la poursuite de son évolution en fonction de sa cause  Omniforce / Anforce que je tente de vous présenter ici dans les présentes et selon  une certaine Approche métasystémique.

 

 

 

Ces étapes, dans un premier essai de synthèse, se révèle comme suivant :

… de l’Éther à l’Avalanche cosmique ou au Big Bang implosif;

de l’Avalanche cosmique aux galaxies formant l’Univers;

de l’Univers à la Vie;

de la Vie à nous l’Espèce humaine en tant que des êtres sensibles et intelligents;

de notre Rôle-d’être intelligent à la Métaorganisation sociolulaire de notre Monde;

et de la Métaorganisation de notre Monde à la Métaréalité de l’Univers.

Ces principales étapes nous amène à transcender notre ancien paradigme :

Métaphysique  ?  Physique

Vers ce nouveau paradigme :

Métaphysique  ?  Physique  ? Métaréalité

Nous vivons dans un monde physique et nous sommes nous-même «physique». Et en tant que des êtres devenus des êtres physiques pensants nous sommes parvenus à nous demander; Comment fonctionne cette physique et qui en est la cause ? Nous avons fait un bon bout de chemin dans ce questionnement.

Maintenant,  nous nous questionnons sur notre Avenir en fonction du Devenir de cet Univers qui entoure notre planète Terre. Il y a une possible réponse; brièvement il y a une nouvelle notion qui nous vient à l’idée; la notion de la Métaréalité; terme qui signifie – ce qui vient après nous, en même temps que nous et qui ne saurait-être sans nous. C’est ce que semble nous indiquer ce nouveau paradigme ci-dessus. Nous devons ainsi définir notre Rôle-d’être en tant qu’espèce sensible et intelligente en cet Univers. Mais avant tout nous devons comprendre davantage le fonctionnement de cet Univers avant de nous y impliquer en tant qu’agents de devenir et d’évolution universelle.

Mieux comprendre le fonctionnement de l’Univers

Pour mieux comprendre le fonctionnement de l’Univers, nous allons tenter d’entrevoir ce qui serait le plus logiquement passé depuis la cause de l’Univers jusqu’à nous et aussi tenter une extrapolation de ce processus de complexification à partir de nous, étant des êtres les plus complexes connus de cet Univers. Certes cette évolution cosmique de l’Univers est beaucoup plus complexe comme décrite ci-dessous, mais il me semble qu’elle nous donne une nouvelle motivation de poursuivre notre Histoire.

Détaillons un peu plus le processus ci-dessus à partir de l’Éther…jusqu’à la complexité de chacun de nos divers esprits de personnes.

Présentons cela comme des États/ Instants de complexification des mouvements perpétuels ou de la perpétualité de l’Omniforce par rapport à l’Anforce. Nous devons pouvoir découvrir une perspective métasystémique de l’Univers et de notre Monde qui en découle.

Perspective métasystémique de l’Univers et de notre Monde

Résumé des principales étapes métasystémiques de la formation et de l’évolution de l’Univers ou de sa création:   L’État original qu’offrait l’Omniforce par rapport à l’Anforce  avant et pour  la formation de l’Univers; l’État étherien ou subphotonique, le substrat subphotonique – Saturation d’origine subphotonique. L’Éther est cette submatière sombre, non noire,  qui était une matière en potentiel de produire les particules énergétiques que nous appelons photons. Cette matière éthérinienne avait la propriété d’une force homogène d’étendue cosmique. Par exemple, si nous prenons deux points ou deux particules de cette substance subphotonique et cherchons à les éloignés, plus nous les éloignerons l’un de l’autre plus il sera difficile de les éloignés. Il faudra de plus en plus de force pour les éloignés. Contrairement dans notre Monde, plus nous éloignons les objets des uns des autres plus il est facile de les déplacer.  L’instant 1 de l’Univers ;  Apparition des particules énergétiques impulsives ou des photons, etc. Création des éléments de base pour le développement et la formation de l’Univers. Les photons ne font que vibrés dans l’Éther et ne sont pas libre, ils font du surplace; leurs trajectoires, dites à la vitesse de la lumière, est encore impossible. Nous sommes ici dans le domaine des cordes ou de la théorie des cordes, des boucles et des M…   L’État 2 de l’Omniforce/Anforce, l’État photonique – Saturation photonique. Ici le cosmos

L’instant 2 de l’Univers ;  Apparition des particules élémentaires; et des quarks, etc. (Le Big Bang implosif  et l’Origine de l’Avalanche cosmique, de l’Espace et de la disparition ou de la diminution de l’Éther).

L’État 3 de l’Omniforce/Anforce,  l’État ionique – Saturation ionique (Apparition des protons, des neutrons et des atomes primitifs ou des ions).

L’instant 3 de l’Univers ; Création des premiers atomes, particules élémentaires indivisibles ou stables pour le développement et la formation des objets de l’Univers, étoiles, planètes, etc.       L’État 4 de l’Omniforce/Anforce,  l’État atomique – Saturation atomique. Agglomération des atomes gazeux, etc. Disparition importante de l’Éther et relativement, libération des photons; c’est-à-dire que les particules énergétiques ou  les photons peuvent voyager à la vitesse de la lumière dans l’Espace.

L’instant 4 de l’Univers ; Fusionnements d’atomes par la formation des astres ou des étoiles et créations d’atomes plus lourds et formation de planètes et réchauffements de planètes par des étoiles, et ainsi, des astres plus lourds comme les astres noirs appelés communément les Trous noirs de l’Univers, les Capteurs de lumières. L’Espace ayant pris encore davantage de volume cosmique, les photons ont encore plus de liberté et beaucoup plus de photons sont libérés à partir des fusions à l’intérieur des étoiles. Processus cosmique menant à la formation des galaxies, d’amas de galaxies ou de multivers ou de sous-univers, etc.

L’État 5 de l’Omniforce/Anforce,  l’État moléculaire – Saturation moléculaire. Les combinaisons complexes primaires des atomes planétaires permettent des liaisons électromagnétiques stables et ainsi diverses formations moléculaires, génétiques, cellulaires et organiques d’êtres vivants.

L’instant 5 de l’Univers ; Apparition d’êtres  sensibles ou d’organismes sensibles à partir desquels des êtres intelligents émergent.  Ainsi, par d’inculcation et l’évolution des valeurs,  des esprits sont formés pour créer des êtres pouvant penser ou des personnes. La Pensée est créée dans l’Univers.  Les esprits sont des processeurs de pensées…l’Espritique

L’État 6 de l’Omniforce/Anforce,  l’État spirituel – Saturation spirituelle. Actuellement, les gens de notre planète Terre cherche une spiritualité «plus» au-delà de leurs diverses spiritualités traditionnelles. Cette saturation des esprits ou spirituelle va se réaliser bientôt.

L’instant 6 de l’Univers ; Anticipation sociolulaire. Formation et création de sociolules, métaorganisation et métaréalité.

 

 

 

 

Formation et évolution de l’Univers  jusqu’à nous selon l’hypothèse du modèle Omniforcien / Anforcien

Développement du modèle

L’état 1; L’État étherien de l’Omniforce :

Nos ancêtres «philosophes» voire même «scientifiques», pensaient que la lumière était véhiculée par une substance substratique, qu’ils nommèrent «l’Éther». De nos jours cette hypothèse semble avoir été écartée du discours scientifique. La théorie de la Relativité générale semble avoir raison actuellement sur cette ancienne théorie. Pouvons-nous concilier ces deux théories ? À prime abord il semble bien y avoir un paradoxe ici. (Voir la revanche de l’Éther)

Mais regardons cela selon l’hypothèse du modèle de l’Omniforce/Anforce…

Les objets premiers de l’Univers, les particules énergétiques ou les photons, ont selon cette théorie prirent naissance dans cet Éther.

L’instant 1; L’origine  ou début de l’Univers  :

L’apparition des premières particules énergétiques;  photons, etc., de l’Univers, selon que l’Omniforce était parvenue à l’état subphotonique cosmique pour former l’Éther. Les particules énergétiques sont issues de cet Éther. L’Éther est une substance sombre et non noire (Voire les trous noirs pour une substance noire), à partir de laquelle sont créé des particules énergétiques et ainsi la lumière. Nous pouvons concevoir ainsi indirectement, que l’Éther est une substance saturée à l’origine de l’Univers pouvant  aussi être condensée  et être contractée. C’est cette nouvelle densité qui créa les particules énergétiques début de la formation de l’Univers.

Nous allons voir plus loin pourquoi nous ne percevons pas cet Éther  actuellement ou pourquoi il semble avoir disparu ? Cette Éther est une «substance subphotonique» compressible qui précède les particules énergétiques, comme les photons par exemple. Si nous tentons d’éloigner deux points dans cette substance éthérienne, plus il est difficile de les éloignés, plus il faut de force et d’énergie pour les éloignés. Phénomène contraire à celui de l’Univers dans lequel nous nous vivons. Plus nous éloignons un objet d’un autre objet moins ils s’attirent; la force gravitationnelle devient de plus en plus faible. La substance sombre étherienne est moins dense que  la substance noire des trous noirs.  Celle des trous noirs absorbe les particules énergétiques alors que celle de l’Éther produit des particules énergétiques. Émergence de particules énergétiques ou de photons.

Le départ de l’Univers et conséquemment notre Monde qui en découle actuellement, part de cette origine homogène « l’Éther » et ce qui venait avant cet Éther rien ne nous indique dans quel état se retrouvait l’Omniforce, notre imagination ne peut pas y parvenir même et pour le moment je crois qu’il ne nous est pas essentiel de le savoir pour la poursuite de notre Activité humaine. Alors l’Univers n’a pas été formé à partir de rien…il a été formé à partir de quelque chose d’infiniment petit en ses parties et d’infiniment grand cosmologiquement côtoyant aussi un vide lui aussi infiniment grand.  L’infiniment petit en deçà de l’Éther restera un grand mystère pour bien longtemps encore, comme l’infiniment grand d’ailleurs. C’est localement en notre monde qui en découle de cet Univers que les choses de notre monde vont se matérialiser  et se réaliser pour nous. Nous devons tenir cette position cosmologiquement  parlant.

 

 

 

L’Origine de l’Univers

Selon l’Approche métasystémique et l’hypothèse Omniforce / Anforce, l’Univers a eu un commencement, mais n’aura pas de fin. C’est-à-dire quelque part dans le passé, l’Univers que nous observons actuellement n’existait pas tout simplement, mais le rapport de l’Omniforce / Anforce existait sous un état éthérien. D’autre part, cela veut aussi dire que le modèle Omniforce / Anforce n’admet pas l’idée que l’Univers a toujours existé. Les tenants de cette dernière assertion sont tenus d’expliquer ce concept d’un Univers spontané;  sans origine, sans développement, sans évolution et  suivant un avenir constant continuant le présent. D’autres doivent aussi expliquer pourquoi l’Univers et notre Monde qui en découle est voué à une fin et ou à une disparition de notre Monde précéder d’une phase destructive. Enfin, d’autres croient à une résurrection de notre Monde suivant un tel scénario. De telles perceptions fragmentaires ou de telles synthèses d’époques exposent notre Monde actuel à de grands dangers. Il est difficile de suivre de tels résonnements, je vais tenter plus loin de décrire et d’expliquer ces grands dangers si nous nous fixons sur de tels scénarios et relativement les grands enjeux de notre Monde. Nous sommes à une époque dans laquelle il est temps que nous comprenons plus les choses de notre Monde. Notre Monde sera fait de ce que nous en ferons à partir de ce qui est fait, sinon il y aura une réelle fin de notre monde. Alors comment a commencé notre monde ? Comment s’est-il formé ou comment a-t-il été créé ? Et comment poursuivra-t- son évolution? Selon le modèle Omniforce / Anforce, l’Univers aurait commencé avec l’apparition de particules énergétiques à partir de l’Éther : l’Omniforce / Anforce  serait la cause de ces particules énergétiques.  Je rappelle ici, que l’Omniforce par rapport à l’Anforce est une entité cosmique qui se doit de toujours complexifier ses mouvements pour pouvoir toujours préserver sa mouvance perpétuelle ou sa perpétualité. Ce modèle nous amène à croire que l’Omniforce est une entité cosmique qui a toujours existé, qui existe actuellement et qui existera toujours sous une forme ou une autre selon les états consécutifs de l’évolution de l’Univers par exemple. Ainsi, à l’époque de l’origine de l’Univers l’Omniforce existait déjà, comme l’Anforce d’ailleurs : le rien par rapport à quelque chose ou à une force omniprésente, l’Omniforce. L’état de complexification de mouvance de l’Omniforce par rapport à l’Anforce, à l’époque de l’origine de l’Univers était un état cosmique étherien. Imaginez cet état des choses à cette époque de l’origine de l’Univers; c’était cet état étherien ou cette substance sombre, pouvant nous faire croire qu’il n’y avait que le Néant ou le vide absolu à cette époque trompeuse. Tout d’un coup dans ce temps d’origine des particules énergétiques, que nous nous appelons actuellement des photons apparaissent ici et là dans ce faux Néant ou plutôt dans cet Éther. Le Néant est ce volume de vide cosmique se situant au deçà du dernier niveau de complexification de l’Omniforce. C’est-dire, qu’à cette époque de l’origine de l’Univers, le dernier niveau de complexification de l’Omniforce était l’apparition des particules énergétiques de l’Univers. Remarquez, qu’il est actuellement impossible de savoir et même impossible d’imaginer l’état du niveau de complexité de l’Omniforce précédent l’apparition des particules énergétiques de l’Univers. Je dis : impossible à imaginer, peut-être pas, après cet article-ci, j’oserai peut-être faire une extrapolation du devenir de l’Univers en fonction de notre compréhension de ce dernier et de notre façon d’y intervenir dans son processus d’évolution selon le modèle Omniforce / Anforce et peut-être que je pourrai vous donnez une petite idée. Je dis : impossible à imaginer, peut-être pas,  si j’ose suivre l’hypothèse que les trous noirs de l’Univers se résorberaient en rayonnements plus fins que les rayonnements photoniques sur des périodes de temps extrêmement longue. Ces rayonnements nous donnent l’idée de ce qui avait avant l’Univers ou au-delà de cette frontière seuil que j’appel le frontos. Ainsi l’Univers a été créé à partir de quelque chose encore plus infinitésimale. Suivant toujours la logique de notre modèle Omniforce / Anforce, les particules énergétiques s’avèreraient avoir au moins deux caractéristiques ou propriétés fondamentales pour fin de la formation intrinsèque de l’Univers jusqu’à notre époque. Les particules énergétiques ont la propriété de se mouvoir de par elle-même, en apparence du moins et exprimeraient le fondement de l’hypothèse du principe même de l’Omniforce/Anforce. C’est-à-dire, dans ce lieu original et vierge de matières comme nous connaissons nous maintenant, ces particules énergétiques se meuvent sans jamais s’arrêter dès leur apparition une à une. Ces particules énergétiques vibrent dans cet espace original à leur vitesse, elles ont pour ainsi dire un comportement ; ce que nous appelons nous la vitesse de la lumière. A ce stade-ci de notre compréhension de l’origine de l’Univers, une seconde propriété des particules énergétiques est prévisible; la pulsivité. C’est-à-dire, que chaque particules énergétiques sont pulsivent, à leurs apparitions dans cet espace original elles s’allument, nous dirons qu’elles sont dans l’état 1, mais par contre elles s’éteignent aussi, nous dirons qu’elles sont dans l’état 0. L’Omniforce est une entité cosmique impulsive. Je tenterai d’expliquer plus loin comment se produit ce phénomène de pulsivité des particules énergétiques. La lumière de notre Monde s’exprime sous deux aspects; sous une forme discrète ou quantique comme les photons ou sous une forme d’onde comme en électromagnétique. A mon avis, c’est ainsi que l’Omniforce commença la création de l’Univers et de notre monde. Suivant toujours la logique de notre modèle Omniforce / Anforce, de plus en plus de particules énergétiques apparaissent dans ce lieu cosmique original de par le fait que l’Omniforce pour maintenir sa mouvance perpétuelle elle se doit d’évoluer par niveaux de complexité de mouvements de plus en plus complexes. Ainsi  ce lieu cosmique original de l’Univers se remplissait de particules énergétiques ou de photons.  Alors il arriva ce qu’il arriva, cet espace ce lieu cosmique original fut remplit à une certaine limite de photons qui, et, ces photons ont commencé à se heurter et à se collisionner les uns sur les autres par manque d’espace libre, en fait, une certaine saturation de particules énergétiques cosmique était entrain de se produire. La formation des particules élémentaires et des atomes primitifs de l’Univers Ainsi l’Omniforce poursuit son évolution, c’est la collision des particules énergétiques ou des photons par exemples qui créa les particules élémentaires et les atomes primitifs de l’Univers. Ainsi, l’Omniforce cherchant toujours à gagner un nouveau niveau de complexité ou un nouvel équilibre complexe, elle poussa les particules énergétiques, ainsi crées, a se collisionnées de plus en plus souvent et même ainsi à former des sillages en forçant d’autres à s’aligner pour former des cordes de photons (Voire la théorie des cordes) et ainsi à faire du surplace et ainsi à se mettre en rotation les unes sur les autres proximalement pour former des trajectoires circulaires complexes ou des boucles pour avoir comme résultat la formation de quarks et créant ainsi des particules élémentaires et des atomes primitifs de l’Univers. L’objet qu’il nous faut imaginer ici, est celui de voir deux ou mieux trois photons roulant les uns sur les autres pour former ainsi un quark. Les atomes primitifs étaient en quelque sorte des ions; les premiers ions de l’Univers. Certains de nos scientifiques appellent cet état de l’Univers; la soupe originale de l’Univers et la chaleur de cette soupe aurait été de l’ordre de milliard de degrés Celsius. Cette soupe originale aurait été composée de ces particules énergétiques (photons), de particules élémentaires (quarks) et de ces ions ou atomes primitifs. À cette époque de la formation de l’Univers, aucun atome n’était formé et même ces atomes primitifs ou ces ions dont je tente de vous décrire ici, les conditions pour créer les ions et les atomes n’étaient pas encore présentes. L’état de l’Univers avant le Big Bang, le Big Bang, l’Avalanche cosmique et formation de la matière de l’Univers La théorie de l’explosion originale « Big Bang » d’une singularité unique massive origine de l’Univers astrale et galactique est un phénomène impossible, référons nous aux études des trous noirs. Selon le modèle Omniforce / Anforce, la densité de notre soupe originale, sous la poussée de l’Omniforce, serait arrivée à un telle point limite que nos particules énergétiques, ayant pris la forme de particules élémentaires dans leurs mouvements de l’Univers n’aurait pas eu d’autres choix  que de prendre la voix de la structuration atomique par fusions ou imbrications d’orbites rapprochant davantage les particules énergétiques les unes contre les autres produisant ainsi les premières fusions pour obtenir comme résultat l’atomatisation (condition de création d’atomes). L’atomatisation est différente de l’atomisation qui signifie : fractionnement (de quelque chose) en plusieurs parties; Synonyme : morcellement. La condition pour former des ions et des atomes venait d’arriver à cette époque de la formation de l’Univers. En fait, il serait produit une première implosion ou fusion générale ou cosmique et ainsi produit le Big Bang.  En fait, le Big Bang aurait été une implosion au lieu d’une explosion et l’hypothèse que toute la matière était concentrée en une seule et unique masse et exploser pour produire de Big Bang et produire l’expansion des galaxies de l’Univers est impossible. Nos scientifiques observent actuellement des objets dans l’Univers dont leurs masses sont considérables; ils les appellent les trous noirs, parce que même la lumière ne peut s’en échapper. De plus ces trous noirs se résorberaient d’eux même par une manière qui reste encore à confirmer. Alors comment une telle masse originale aurait-elle été créée ? Le modèle Omniforce / Anforce accepte mieux le fait qu’il aurait eu un début d’implosion ou de structuration atomique dans cette soupe originale et qu’une sorte de réaction en chaine aurait suivit en conséquence et ainsi produire une sorte d’avalanche cosmique donnant le mouvement d’expansion de l’Univers que nous commençons à découvrir maintenant. Ce phénomène que nous observons actuellement nous donne l’impression de l’existence d’un grand attracteur ou d’une présence d’une matière noire qui attirerait toute la matière de l’Univers dans le sens de son expansion. L’observation des mouvements d’expansion des galaxies de l’Univers donne plus une image d’une allure d’avalanche que d’une allure d’explosion. Les observations astronomiques actuelles révèlent des incohérences de mouvements en comparaison de la Théorie du Big Bang explosif  mais elles seraient plus admissibles dans une Théorie d’un Big Bang implosif. Selon le modèle Omniforce / Anforce, une grande faille ou un grand cisaillement cosmique doit être observable quelque part dans l’Univers actuel, résultat de cette cassure cosmique d’origine de cet affaissement forcé cosmique. Cette grande faille cosmique doit avoir une largeur phénoménale actuellement et devrions percevoir ses antagonismes cosmiques?  Nos observateurs cosmologiques actuels observent des collisions et des fusions de galaxies, preuves de mouvements contraires dans un phénomène de cisaillement. Imaginons une énorme paire de ciseaux en action; le cisaillement a une origine à l’angle de la rencontre des deux ciseaux et une fin à la pointe des ciseaux lorsque fermés. Ainsi, nous serions entrain d’assister à une ligne de fusions de galaxies, il nous reste à la découvrir avec nos observations actuelles et futures en cherchant les galaxies qui sont entrain de collisionner, de fusionner ou de se passer une à travers l’autre ou à veille de le faire.

Ces affaissements forcés sous la pression ou le poids de l’Omniforce des orbites des particules énergétiques ont libérer des espaces (1) et emprisonner d’autres espaces (2) ou de l’Anforce et du même coup commencer à refroidir l’Univers.

(1) Lorsque nous observons l’Univers nous apercevons des astres (étoiles, planètes, etc.) et entre ces astres il y a des espaces que nous appelons communément l’Espace. Cet Espace est le même que celui qui était entre les particules énergétiques à l’origine de l’Univers, la différence c’est que la présence des particules énergétiques ont considérablement augmentées depuis l’origine de l’Univers et que maintenant sous cette compression de l’Omniforce leur assemblage donnent comme résultat les diverses formes subatomiques, atomiques, astrales, etc. que nous observons actuellement. En libérant cette espace ainsi à nouveau, l’Omniforce peut poursuivre sa création ou continuer de pomper des photons ou des particules énergétiques dans l’Univers. La lumière fossile que nos scientifiques disent observés actuellement s’avèreraient être ces nouveaux photons de dernières générations selon le modèle Omniforce / Anforce.

(2) Lorsque nous observons la matière qui nous entoure ici sur notre planète Terre, nous acceptons qu’elle soit composée d’atomes ou de particules indivisibles dans les conditions normales dites terrestres. Dans le modèle Omniforce / Anforce  les atomes sont aussi composés de particules communément appelées les protons, les neutrons, les électrons etc., mais le modèle Omniforce / Anforce admet des tunnels de vidité à l’infini à l’intérieur de ces composantes selon les niveaux de complexification atteint par l’Omniforce par rapport à l’Anforce. La gravité et relativement l’électromagnétisme est ainsi obtenue. En ces termes, l’Anforce fait aussi office de matière noire ou du grand attracteur. Illustrons un peu ceci : Imaginez un empilement de billes, les billes sont sphériques et n’occupent pas toute l’espace intérieur de l’empilement, il y a des vides entre les billes. Maintenant imaginez que chaque bille représente chacune un atome d’une pierre. Pour nous c’est le premier niveau de complexité de cet objet et pour l’Omniforce le dernier. Nous savons qu’une pierre est composée de plusieurs sortes atomes, voir des milliards, mais pour nous cela reste le premier niveau de complexité et pour l’Omniforce le dernier. Nous savons aujourd’hui que les atomes sont composés de particules et que ces particules sont composées d’autres particules encore plus petites et ainsi supposément jusqu’à l’infinie, en c’est ce que peu nous faire croire plus sérieusement le modèle Omniforce / Anforce. Je rappelle ici, la formation de la soupe cosmique dans laquelle les particules énergétiques étaient entrainées à se collisionner et surtout forcer à faire du surplace en se mettant à rouler et à orbiter les une sur les autres, ainsi ces particules énergétiques ont formé des sphères de toutes sortes par leurs roulements et orbitages. Ainsi, créant, d’une manière de parler, les tunnels de vidité et relativement la gravité. Les embouchures de ces tunnels de vidité seraient en quelque sorte ces gravitons indétectables, car lorsque l’on casse un niveau de roulements de particules énergétiques il n’y a plus de gravitons relatifs à ce niveau. Un peu comme une maison, ce sont les murs, le toit et le plancher qui me donne un espace vide à percevoir, si j’enlève le toit, les murs et même le plancher et je place ces derniers ailleurs séparément, la maison n’existe plus comme telle et l’espace intérieur (le vide) de la maison fait partie intégrante de l’espace extérieur, donc un vide indétectable. Ainsi plusieurs seuils ont été dépassés Le rapport Omniforce/Anforce : et  la cause fondamentale cosmologie  de l’organisation de notre monde ce modèle est un peu comme suit:

 

Le seuil subphotonique-photonique. Ce seuil subphotonique-photonique est dépassé du fait de l’apparition des particules énergétiques ou des photons et de leur  maintient en l’univers de notre monde. Ce phénomène est le fondement du modèle Omniforcien/Anforcien. L’hypothèse des résorptions des astres hypermassifs (Le phénomènes des trous noirs) en rayonnements subphotoniques pourrait s’avérai une preuve pour le modèle Omniforcien/Anforcien, de même pour le phénomène des rayonnements fossiles, si nous parvenons à localiser leurs sources. Les expériences effectuées au CERN pourraient s’avérer plausibles aussi un jour pour le modèle Omniforcien/Anforcien. Le seuil photonique-ionique. Ce seuil photonique-ionique est dépassé du fait du phénomène de saturation photonique, d’un certain niveau de saturation dans lequel les photons entrent en collision de plus en plus fréquemment les uns sur les autres les amenant en quelque sorte à faire du surplace photonique et même à orbiter les uns sur les autres pour former les quarts des ions et des noyaux d’atomes primitifs pour ainsi créer cette soupe originale que nos scientifiques peuvent observée actuellement et dans laquelle déjà il y a la formation des premières galaxies. Le seuil étherien Le seuil photonique Le seuil ionique-atomique Le seuil atomique Le seuil organique : organismes simples à organismes complexes Le seuil psychologique; formation des esprits, des âmes (mémoires d’être(s)), êtres, bien-être et rôles d’être. Le seuil sociolulaire technologique Cette façon de voir l’évolution de l’Univers et de sa cause nous amène ici inéluctablement à vouloir savoir qu’elle sera la prochaine étape de développement définitif de l’Univers qui nous inclura nous aussi. Cette prochaine étape que je prévois et celle de la métaorganisation de notre monde planétaire et la métaréalité qui en résultera.

La Création de l’Univers et de notre monde qui en découle

Comment le modèle Omniforce / Anforce explique-t-il la création?

Comment l’Univers et relativement notre monde qui en découle a-t-il été créé?

Que signifie le terme création?

Dans le contexte  Omniforce / Anforce, le terme «Création = Développements définitifs». Voici une façon de voire la création et comment ce modèle Omniforce/Anforce nous amène à penser la création de l’Univers de notre monde et comment nous aider à réaliser qu’il est toujours en création?

Qu’est-ce qu’il avait avant l’Univers de notre monde? Qu’est-ce qui fait que notre monde existe et qui existera toujours?

Nous partons toujours du premier principe de notre modèle Omniforce/Anforce, qui nous dit que cette Omniforce est toujours en mouvement perpétuel, le principe ou la propriété de perpétualité. Rien ne peut l’empêcher de se mouvoir de par elle-même et de plus cette Omniforce n’occupe pas tout le volume cosmique. Cela nous amène à la simple propriété de l’éternité de ce phénomène omniforcien. L’Omniforce est la cause de notre monde par sa confrontation avec l’Anforce.

Alors il nous faut accepter au départ que cette Omniforce à toujours existée et existera toujours.

Mais la question ici est de savoir dans quel état se retrouvait cette Omniforce avant l’apparition des premiers éléments de l’Univers à nous, ou de cet Univers qui nous est permis maintenant de voir et d’y vivre en tant que personne humaine?

Nous devons accepter encore que cette Omniforce vient de l’infiniment petit et de  l’infiniment grand et va vers l’infiniment complexe.

Et de plus, il nous faut accepter la propriété de saturativité cosmique des niveaux de complexité ou des développements complexes réussis que nous pouvons appelés aussi des créations. Qui en fait ici la Création, c’est-à-dire, que chaque fois que l’Omniforce fait un gain (un gain cosmique) ou réussit un développement complexe cela égale une création. En fait, le terme « création » signifie : développement complexe réussis et définitif.

L’harmonisation de création est en quelque sorte ce mouvement de ces développements. Plus loin, nous allons voir et étudier des développements qui ne pourront jamais atteindre la création. En fait, ils sont des pièges cosmiques dans lesquels nous ne devons pas tomber, enfin.

Encore une autre propriété ici, est celle de l’unification universelle, c’est-à-dire; vers quoi tend tous ces développements réussis et définitifs ou ces créations, même celles à laquelle nous devons participer?

Alors à partir de ce modèle, de ses principes et de ses propriétés et même de ses créations, comment l’Univers a-t-il été formé?

Certes, il nous faut accepter que les niveaux de saturativité au delà des particules énergétiques nous sont inaccessibles, même si nos scientifiques sont parvenus à les étudiées jusqu’à un certain seuil, il restera pour nous des niveaux inaccessibles de par le fait de l’infiniment petit.

Cela veut dire pour nous que l’Univers a été créé à partir d’un niveau de saturation subphotonique au départ en quelque sorte. À la limite l’Univers se rempli de particules énergétiques, jusqu’à saturation cosmique possible. À ce moment là, le développement réussis ou définitif, était la lumière de l’Univers. Ici un fait à remarquer, quelque part il est écrit; Dieu dit: que la lumière soit et la lumière fît, quelque chose comme ça. Enfin.

Mais que c’est-il produit à l’instant de cette saturation cosmique. Le phénomène de la matérialisation ou le début de la création de la matière de l’Univers. Actuellement, je pense que les scientifiques peuvent mieux, que moi,  expliquer ce grand phénomène avec leurs recherches sur les particules élémentaires de la matière qui compose l’Univers.

Alors comment il se fait que nous maintenant, nous nous retrouvons dans cet univers entrain d’habité une planète, d’y vivre, de comprendre ce qui se passe et surtout d’essayer de comprendre ce que nous foutons là dedans dans cet univers?

Que s’est-il produit depuis le début de la matérialisation jusqu’à la formation des galaxies de l’Univers?

Ce qu’il nous faut comprendre ici, qu’est ce vraiment le Big Bang?

Ici c’est une question de la loi de la limite de la résistance structurelle atomique.

C’est-à-dire que la charge de matière totale à un moment donné, dépasse la résistancivité de certains niveaux atomiques par exemples. C’est-à-dire, que les mouvements omniforciens atomiques sont forcés en quelque sorte à se restreindre dans leurs amplitudes diverses. En fait, ils sont forcés à prendre moins d’espace pour effectuer leurs mouvements. C’est ce qui fait que nous avons des atomes beaucoup plus lourds que d’autres. De nos jours nous pouvons observer facilement cela.

Alors cela signifie, qu’à un moment donné, et peut être que ce phénomène là c’est produit plusieurs fois, une déchirure cosmique qui serait à l’origine du Big Bang. Mais en fait, actuellement nous assistons à une sorte d’avalanche cosmique des galaxies de l’Univers.

Ce passage de la matérialisation de l’Univers à la formation de notre monde, galaxies, systèmes stellaires et planètes est relativement complexe. Il reste encore bien des études et analyses à faire. Enfin.

Après cette création de notre monde, l’Univers se remplit-il à nouveau de particules énergétiques. Il semblerait que oui, si nous nous référons maintenant à la lumière fossile. Si ce cas s’avère vrai, cela nous donnerait assurément une bonne idée de l’avenir de l’Univers.

Suite à ce que j’ai écrit ci haut, je crois que nous assistons à la fuite des galaxies, nos scientifiques poursuivent cette étude cosmique, jusqu’à ce le principe de saturité cosmique de presque à l’infini s’applique à nouveau, à ce niveau, ce sera la saturité galactique, même si nous assistons à des amoncellements de galaxies ou à la formation d’amas de galaxies. Enfin.

Une chose ici qu’il est très important de comprendre et qui semble bien confirmer le Modèle Omniforce/Anforce. Et de plus, cela peut nous donné une preuve pour une meilleure compréhension du Modèle Omniforce/Anforce. Il est possible que l’Effet anforcien face effet avant que cette saturité galactique se produise, c’est ce qui produirait cette formation des amas galactiques. C’est pour cela que je parle de saturité cosmique presque à l’infini. À la limite de cette presque infinité, je crois que se trouve-là les frontières de l’Univers. Cela veut dire aussi qu’il existerait en théorie d’autres univers au-delà de cette presque infinité, eux aussi possédant des dimensions presque infinies. Ce qui formerais ce que j’appelle ici le Cosmosystème dont chacun de ces univers de dimension presque à l’infinie sont les unités de base ou effectifs de ce système cosmique ou de ce Cosmosystème.

J’ai déjà dis que l’Omniforce évolue par niveau de complexité, elle se doit de réaliser des gains cosmique par niveaux de complexité. En fait par rapport à l’Anforce qui est en fait l’absence de force, l’Omniforce crée ou forme des singularités anforciennes, genres de tunnels en formes d’entonnoirs à l’infini. En fait chaque atome, chaque électrons et autres particules élémentaires qui forment la matière de l’Univers en possède au moins un de ces tunnels omniforce/anforcinien. En fait c’est ce qui crée la gravitation et du même coup la masse de la matière de l’Univers. En fait nous pouvons très bien observer ce phénomène en nous référant aux objets de l’Univers. Plus un objet est massif plus sa gravitation est forte. Cela est connu de puis déjà quelques siècles. En fait, c’est par le fait que l’Omniforce emprisonne de l’Anforce que la gravité existe en présence des objets de l’Univers et que ces objets possèdent du même coup une masse relative. On peut aussi exprimer cela comme suit; c’est par le fait que l’Omniforce traverse l’Anforce que la matière se forme et qu’il lui est attribuée a elle du même coup la gravité.

 

Ici Omniforce et Anforce ne sont pas deux antagonistes fondamentaux; je m’explique, en fait, c’est l’Omniforce qui crée les antagonistes en ses matières. Je  donne un exemple, prenons les muscles d’une jambe, ils en ont qui tirent dans un sens, alors que d’autres font pratiquement l’inverse, sinon personnes ne pourrait marcher.

Les deux groupes de muscles doivent exister et doivent être contrôlé pour qu’ils puissent maintenir l’équilibre; en plus ils doivent être supporté par quelque chose de solide, l’os. C’est là un fait que nous pouvons facilement encore observer. L’univers est construit en quelque sorte sur ce principe assez simple mais assez difficile à appliquer.

Il semble ici avoir une nécessité, qu’il est au moins deux corps en présence l’un de l’autre pour que cette loi manifeste sa présence. S’il n y avait qu’un seul objet dans l’Univers cette loi ne pourrais jamais se manifester, de même, s’il n’y avait aucun objet.

Alors cette loi nous aide à mesurer les effets antagonistes de l’Univers, s’il y a attirance d’un objet de par un autre et que le premier résiste, cela veut dire aussi que ce dernier est attiré par un tiers ou une multitude d’autres objets. Mais cela n’est possible que si le Modèle Omniforce/Anforce existe. Nous arrivons ici pour nous à une gamme de compréhensions, qui malheureusement se doivent de s’affronter ou se confronter, pas seulement avec les autres ou nos semblables, mais avec nous même individuellement. Il y a l’individu de compréhension confuse, pour lui ce qui l’entoure est le chaos, même s’il perçoit des sous-ensembles de l’Univers, c’est le cas pour bien des enfants, ils ont beaucoup à apprendre, nous passons tous par cette étape. Plus tard quand nous avons survécu ou surmonté cette première étape de notre vie, nous nous faisons une idée de notre Monde, surtout de sa forme, à la limite de ce niveau de compréhension ou de conscience, nous pouvons percevoir la structure ou les soustructures de notre Monde, ce qui respecte notre idée de forme de notre Monde. Si nous poursuivons notre effort de compréhension de notre Monde, nous parvenons à percevoir un certain fonctionnement de notre Monde, ce niveau de compréhension est en quelque sorte un troisième niveau de conscience, mais il faut réaliser un certain effort intellectuel pour pouvoir l’atteindre. Ceci dit, cela nous amène à un quatrième niveau de conscience, qui est celui de l’évolution de notre Monde; c’est-à-dire dans quel sens de complexification notre Monde se doit d’évoluer afin qu’il ne s’arrête jamais d’être et poursuivre son évolution complexe. Certes ici il faut être capable d’accepter une certaine réponse d’ensemble à la grande question du pourquoi notre monde? Tout en se gardant la capacité de toujours la remettre en question…

Nous ne pouvons pas tout comprendre et tout expliquer; mais nous devons actuellement bien agir sciemment sur les choses de notre Monde qui en découle … de cet Univers et nous devons pour cela bien comprendre ce bout que nous occupons; celui que je viens de tenter de vous décrire… Sans la compréhension de ce bout cosmique que nous occupons il sera impossible de nous définir de par nous-même une politique de pointe pour nous orienter sciemment en cette planète et en cet Univers qui la crée.

Textes déplacés : L’état 1; L’État photonique de l’Univers de notre Monde :

Le Cosmos étherien se remplit de particules énergétiques, disons de photons,  par leurs accroissements ou leurs augmentations. La substance éthérienne est une substance saturée et est le substrat de la création des particules énergétiques.

La formation des particules élémentaires et des atomes primitifs par les particules énergétiques formant la soupe initiale de l’Univers ou l’état Hyperphotonique de l’Omniforce. L’état de l’Univers avant le Big Bang. = Libération d’espaces et création de l’Espace; les vides entre les astres…

L’instant 2; la déflagration après de l’origine singulière (point singulier) qui produit le Big Bang ou l’origine de l’Avalanche cosmique de l’Univers.

La formation de la matière de l’Univers. L’état 2; la formation des astres et la création de la matière de l’Univers. L’état et l’état de l’univers de l’Univers monde actuel. La prévision de la prochaine étape de complexification de l’Univers.

L’instant 3; la métaorganisation de notre monde planétaire.

L’état 3; la réalisation de la métaréalité de notre monde. La métaréalité est ce qui vient après nous, en même temps que nous et qui ne saurait être sans nous. C’est à nous de créer cette  métaréalité.

Laisser un commentaire